Que diriez-vous de vivre loin de tout problème, loin de l'air pollué de la surface de la terre...? Venez... Ici les personnes comme vous ont une place de choix: dans les profondeurs de Submarine Dawn!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 I'm losting in the rain ♪

Aller en bas 
AuteurMessage
Elijah McElvis
Spéciaux
Spéciaux
Elijah McElvis

Messages : 22
Date d'inscription : 10/11/2013
Age : 28
Localisation : sur internet

I'm losting in the rain ♪ Empty
MessageSujet: I'm losting in the rain ♪   I'm losting in the rain ♪ EmptySam 23 Nov - 23:03

Il pleuvait des cordes. Ne demandez pas comment cela se faisait à plusieurs kilomètres sous l'eau, Elijah n'en savait rien. Et puis il s'en fichait. Cela ne changeait rien aux faits, bien réels, tangibles, humides ... 
Il faisait un froid de canard. Ne demandez pas d'où sort cette expression bien française, ça n'a pas vraiment de logique, les canards sont des oiseaux au sang chaud. La bonne expression aurait été "un froid à congeler un canard" ou quel qu'autre animal, peu importe au fond. 

Sur ces réflexions ornithologiques, l'écrivain sorti distraitement son paquet de cigarette de la poche de son grand ciré noir située au niveau de sa poitrine. L'eau dégoulinait de sa capuches sur son front et les gouttes s’aplatissaient sur ses lunettes comme une nuée d'insectes estivaux sur le pare-brise d'une voiture lancée à cent-dix kilomètres par heure -sans doute plus- sur l'autoroute. Loin de pouvoir atteindre cette vitesse à pied -d'autant plus qu'il était immobile-, Elijah les retira d'une main, les secoua dans le fol espoir de pouvoir les chasser par ce geste, les plia toujours d'une main et les rangea dans une autre poche, plus proche de son bassin. Durant ce temps, son paquet de cigarette avait eu le temps d'absorber une quantité suffisante d'eau pour se déchirer en deux, rependant son contenu sur le sol recouvert d'une pellicule d'eau ruisselante.
L'homme contempla un instant les petits tubes de papier rendus méconnaissable par l'eau, droit comme un piquet, immobile comme un idiot. Avant de se pencher dans un soupir, de les ramasser un à un et de se diriger vers une poubelle. Il n'avait rien contre la pluie, mais c'était son dernier paquet et rien n'était ouvert le dimanche. 

Elijah McElvis, tu sais pourtant bien que fumer par un temps pareil relève de l'exploit, à moins d'avoir le super-pouvoir de maintenir les choses au sec ou de changer le temps qu'il fait. 


Dans la vieille ruelle au sol dallé dont les joints étaient soulignés par de l'herbe, ultime rappel que la nature est toujours la plus forte, aussi trempé qu'on peut l'être lorsqu'il pleut des cordes -ou des chiens si on est anglophone, aucun des deux n'a de sens de toute façon-, un écrivain en manque de nicotine s'en va quêter des clopes avec une nonchalance qui s'évapore au rythme de ses pas. L'agacement s'est glissé dans son ombre, prudence aux passants téméraires qui oseront, en plus de sortir prendre une douche, l'aborder sans cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayelli Tashiku
Spéciaux
Spéciaux
Mayelli Tashiku

Messages : 24
Date d'inscription : 23/10/2013
Localisation : Dans un livre, comme d'hab'

I'm losting in the rain ♪ Empty
MessageSujet: Re: I'm losting in the rain ♪   I'm losting in the rain ♪ EmptyJeu 28 Nov - 11:28

J'hésite : cela fait plus d'une heure que je traîne dans la librairie du coin et pourquoi ? Parce que j'hésite ! Cette librairie ouvre un dimanche par mois et c'est donc à cette occasion que je m'achète un livre. Par deux fois déjà, je me suis dirigée vers la caisse, un livre dans les mains, (presque) sûre de mon choix. Par deux fois déjà, alors que je pensais enfin sortir de ce magasin, mes yeux, glissant sur les rayonnages, se sont accrochés à un livre qui semblait à mon goût. Par deux fois déjà, j'ai fais demi-tour et je me suis remise à hésiter entre plusieurs romans, qui me plaisaient tous autant, mais chacun d'une manière différente. J'ai scruté les couvertures, comme si elles allaient me révéler leurs secrets, j'ai parcouru les résumés de long en large, j'ai ouvert les livres au hasard et j'ai dégusté quelques extraits, espérant qu'un mot, une phrase, un personnage… retiendrait un peu plus mon attention. Mais non ! Je suis plantée la, indécise, depuis une éternité et je sens le regard mécontent de la vendeuse, qui ne peut croire à une telle hésitation. Je pourrai lui demander son avis, mais question livre, je ne fais pas confiance au premier venu ! Bref, je tourne en rond, feuillette quelques romans, fais un énième tour des rayons… Et puis zut ! Soyons fous ! Prenons des risques ! Je prend un livre au hasard dans ma pré-sélection, je paye et je me dirige vers la sortie : ça y est ! J'ai réussi ! Je pousse un soupir de soulagement et … un soupir de découragement : il pleut ! Mais attention : pas une gentille petite pluie rafraîchissante, une énorme averse ! Si je pose un pied dehors, il me faudra trois jours pour sécher mes chaussures ! Et ce n'est pas le pire : si je sors avec mon livre il sera archi trempé, illisible, fini quoi ! Surtout que j'ai aimablement refusé un sachet plastique pour le transporter, moi et mes idées écolos ! Pas question de faire demi-tour pour lui demander un sachet, ni même d'attendre  à l'intérieur que la pluie s'arrête : je risquerai d'être tentée par un autre livre !
Je glisse donc mon précieux roman sous mon manteau et me lance à l'assaut de la rue en cru.
Sur le trottoir, je fais tout mon possible pour éviter les flaques, ce qui n'est pas "a piece of cake" comme dit ma prof d'anglais. Très rapidement, mes cheveux se colle à mon cou, mon pantalon se plaque à mes jambes et le bruit d'éponge que font mes chaussures accompagne mes pas. Je ne souhaite plus qu'une chose : rentrer chez moi pour sécher tranquillement et lire mon bouquin. Soudain, douée comme je suis, je glisse et m'écrabouille par terre. Catastrophe ! Apocalypse ! En tombant, j'ai lâché mon livre qui valse un peu plus loin, dans une flaque, ou plutôt une mare, d'eau.
-Et MEEEER…credi ! (en général j'évite les grossièretés)
C'est fini ! Ma vie est fichu ! J'ai perdu toute mon après midi ! Je préfère restée allongée par terre ! Je n'ai même plus envie de rentrer chez moi bien au sec… adieu mon livre ! Tant pis si un passant me marche dessus, je suis trop désespérée pour le lever !

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

«Quand je pense à tous les livres qu'il me reste encore à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.»
Sacha Guitry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah McElvis
Spéciaux
Spéciaux
Elijah McElvis

Messages : 22
Date d'inscription : 10/11/2013
Age : 28
Localisation : sur internet

I'm losting in the rain ♪ Empty
MessageSujet: Re: I'm losting in the rain ♪   I'm losting in the rain ♪ EmptyDim 1 Déc - 13:16

Un "splash" suivit d'un "fiiiiiish" et sous les yeux rivés vers le sol d'Elijah, quelque chose qui ressemblait à un livre s'arrêta. Une aura noire commença à s'en échapper, l'encre s'échappait des pages. Plus loin, une forme étalée au sol qui ressemble vaguement à un être humain. Devant le désarroi du livre, d'apparence ancien, l'écrivain ne put s'empêcher de se sentir gagner par la tristesse et une pointe de colère envers le propriétaire imprudent de l'ouvrage. Il se pencha et ramassa la carcasse de papier en prenant soin qu'aucune page ne s'en détache. S'il était trop tard pour le contenu du livre, l'objet pouvait encore être sauvé. Aussi Elijah retira son imperméable et emmitoufla soigneusement le livre dedans, se retrouvant par la même occasion trempé jusqu'à la moelle. 
Puis il reprit sa route et s'arrêta juste devant la forme allongée au sol en la toisant de sa hauteur d'un regard dédaigneux. Regard qui déteignait avec son allure rendue lourde et misérable par l'eau. Sa chemise en était devenue transparente, dévoilant son torse plat. Son pantalon le collait et le grattait désagréablement, ses chaussures semblaient ouvertes à toute intrusion tant ses chaussettes était imbibées d'eau. 

L'écrivain hésita un instant. Il était très tenté par l'idée de piétiner l'insolente créature -notez que cette dernière est passé d'imprudente à insolente, on grimpe encore d'une marche sur l'échelle de l'agacement-, mais ce n'était pas un acte particulièrement toléré par la société. Il n'empêchait qu'il n'y avait pas de témoin et que sa potentielle future victime était trop occupée à se morfondre pour le remarquer. Néanmoins, se contenter de lui passer dessus n'était pas suffisant pour que la leçon soit retenue. 
Son choix fait, Elijah enfonça sans ménagement la pointe de sa chaussure dans les côtes de ce qui ressemblait à une fille, pour attirer son attention. Un acte qui pourrait avoir ses conséquences, il s'agissait quand même d'une femme miniature, mais comme elle n'était pas en position de force, il pouvait en profiter. Pour l'instant. De toute façon, il n'en démordrait pas, les livres méritaient le respect, sinon leurs auteurs. Il ne repasserait en mode "soumis au sexe faible" qu'après les torts reconnus. 

Malgré tout, assaillis d'un doute, l'homme-éponge se pencha. Il aurait l'air idiot si la gamine avait fait un malaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayelli Tashiku
Spéciaux
Spéciaux
Mayelli Tashiku

Messages : 24
Date d'inscription : 23/10/2013
Localisation : Dans un livre, comme d'hab'

I'm losting in the rain ♪ Empty
MessageSujet: Re: I'm losting in the rain ♪   I'm losting in the rain ♪ EmptyDim 1 Déc - 19:55

J'aurais voulu fondre sur le trottoir, dans mes vêtements gorgés d'eau, cela m'aurais évité d'affronter la réalité. D'habitude, je vais plutôt me réfugier dans mes livres pour échapper au monde réel : mais là, mon pauvre roman est dans une flaque d'eau, en train de se vider de son sang (ou de son encre, de toute façon cela revient au même). J'entends alors un passant arriver : il s'arrête non loin du tas inerte que je suis, peut-être qu'il a vu mon bouquin ? Il repart puis stop devant moi. Je le sens hésiter. Moi aussi j'hésite : est-ce que je me relève ou est-ce que je reste vautrée dans l'eau ? J'opte pour la seconde option, avec un peu de chance, cet  importun passera son chemin et me laissera me morfondre dans mon désespoir tranquillement ! Avec un peu de chance… mais apparemment, aujourd'hui, la chance en question à décidée de me faire défaut ! En effet, la personne ne passe pas son chemin, pire : elle enfonce méchamment son pied dans mes côtes ! Quel sans gêne ! Je me mord la lèvre, pour ne pas laisser échapper un gémissement et reste sans aucune autre réaction apparente. Peut-être cet que importun pensera que je suis inconsciente, ou morte : et du coup il passera son chemin pour éviter d'avoir des problèmes. Généralement, les gens réagissent comme cela : moins j'en sais mieux je me porte. Mais le sort s'acharne : je sens que l'importun se baisse : il va falloir que je m'explique ! Je laisse échapper un soupir désabusé et me redresse. Enfin, par "me redresser", j'entends m'assoir, je n'ai pas encore le courage de tenir debout. Je fais donc face à l'inconnu : un homme : cheveux noirs, fin, yeux bleus cachés derrière des lunettes… d'ailleurs, en parlant d'yeux, j'ai comme l'impression qu'il me fusille du regard. C'est même plus fort que ça : vu comme il me toise, on dirai que je suis LA personne qu'il tuerai à n'importe quel prix.
C'en est trop pour moi : toutes les émotions de la journée me rattrape et je fond en larmes. Je sais, plutôt ridicule comme réaction ! Mais je ne suis pas une chochotte, juste une gamine hypersensible, totalement dépassée par les événements. Entre deux sanglots, je bredouille :
-Désolée, désolée…
Peut-être que ça attendrira ce passant au regard de tueur. Je voudrai bien m'arrêter mais je ne réussi qu'à hoqueter de désarroi, en essuyant mon nez, que ma crise de larmes à transformer en torrent. Bref, je suis en mode "plus pathétique tu meurs".
Je relève alors la tête vers l'importun et sans oser le le regarder dans les yeux, je lui demande d'une petite voix :
-Qu'est-ce que j'ai encore fait pour avoir droit à ce manque de considération ?
Ce n'est pas très poli mais ça devrait l'inciter à justifier son regard assassin et son coup de pied. Je suis peut-être une gamine sans défenses, au bord du désespoir mais pas question de me laisser maltraiter comme ça sans réagir !

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

«Quand je pense à tous les livres qu'il me reste encore à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.»
Sacha Guitry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah McElvis
Spéciaux
Spéciaux
Elijah McElvis

Messages : 22
Date d'inscription : 10/11/2013
Age : 28
Localisation : sur internet

I'm losting in the rain ♪ Empty
MessageSujet: Re: I'm losting in the rain ♪   I'm losting in the rain ♪ EmptyMer 4 Déc - 16:04

La chiffe-molle suintait de grosses gouttes de liquides qui se mélangent rapidement avec la pluie. Elijah la regarda, insensible et blasé. C'était typiquement féminin que de se donner en spectacle dégoulinant au moindre petit incident, une des raisons pour lesquelles il ne s'opposait pas au femmes ordinairement. Ca le fatiguait tellement tous ces excès de caractère. Depuis que la femme s'était propulsée au même rang que l'homme, c'est ce dernier qui devait la subir. 
Elle se confondit rapidement en excuse, radotant comme s'il était malentendant. Quand elle releva la tête, il faillit grimacer face à ce visage qui n'avait rien d'une femme. On aurait plutôt dit un gros bébé au visage barbouillé, aux yeux gonflés et rougit et ... Ce n'était pas de la boue là ? Qu'est ce qu'elle fabriquait étalée par terre d'abord ? 

Sa question eu pour effet de le faire rouler des yeux. Comment ça "encore" ? Il ne s'était jamais rencontrée et il ne voulait rien savoir de sa vie. Ce n'était pas elle la victime dans cette affaire, c'était le livre, elle n'avait pas à se plaindre.

Les gestes pouvant parfois mieux s'exprimer que les mots, il déballa délicatement le livre tout en le laissant à l'abris sous son imperméable. Il voulait juste qu'elle le voit. Une fois qu'il se fut assuré qu'elle l'ai vu, il le remballa avec la même attention. 

-Je peux savoir ce qu'il faisait dans une flaque ? Dit-il sèchement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayelli Tashiku
Spéciaux
Spéciaux
Mayelli Tashiku

Messages : 24
Date d'inscription : 23/10/2013
Localisation : Dans un livre, comme d'hab'

I'm losting in the rain ♪ Empty
MessageSujet: Re: I'm losting in the rain ♪   I'm losting in the rain ♪ EmptyVen 6 Déc - 17:54

Le passant importun me regardait comme si j'étais truc énervant et inutile, tout juste bon à ne pas être jeté à la poubelle ! Il ne répond même pas à ma question : ce n'est vraiment pas le genre de personne qui vous donne envi de lui adresser la parole ! Décidément, ma journée est vraiment catastrophique ! En plus, la pluie continue à marteler mes  épaules, s'infiltrer dans mes vêtements, couler sur ma peau… le genre de chose extrêmement désagréable qui vous donne envi d'essorer vos vêtements, d'essorer vos cheveux, et de vous essorer vous même ! J'aurais donné n'importe quoi pour me trouver loin, très loin de cet endroit ! Je m'apprête donc à me lever, quitte à partir en courant s'il le faut, lorsque l'importun écarte un pans de sa veste pour laisser apparaître… mon livre ! Mon cher livre pour lequel j'avais hésité des heures durant. Mon beau livre que je me réjouissait de déguster. Mon pauvre livre que j'avais abandonné à l'agonie dans une flaque d'eau. Je m'attendais à ce que le passant me le rende gentiment mais bien évidemment, c'est trop demander ! Il se contente de le re-glisser dans son manteau. Le monstre ! Il se moque de moi c'est ça ? Il se délecte de la souffrance que me cause le corps sans vie de ce roman ! Il me nargue en me montrant son otage ! J'allais presque lui coller une gifle au moment où il me sort, d'un ton lourd de reproches :
-Je peux savoir ce qu'il faisait dans une flaque ?
Sérieusement ?! Il croit que je suis une assassine, une tueuse de livre ? Mais pour qui il se prend celui là ? Et pour qui il ME prend ? J'ai une tête à négliger mes romans ? Ça ne va pas se passer comme ça ! Je vais lui dire ses quatre vérités à ce type ! Et il a intérêt à me rendre mon bouquin !!!
-Vous commencer à sérieusement m'énerver ! Vous trouvez une personne étalée par terre et il ne vous viens pas a l'esprit de lui demander si elle va bien ? Non, bien sûr ! La seule chose que vous faites c'est regarder cette personne comme importune et de lui reprocher de faire du mal à un pauvre bouquin ! D'abord, je n'ai même pas fait exprès de l'achever ce livre ! Je l'ai lâché en tombant ! Et ensuite vous allez me le rendre tout de suite parce que même illisible, c'est encore mon livre et j'y tiens ! Personne ne s'empare de mes romans impunément ! me suis-je écriée.
Avec ça au moins, c'est clair : je marque mes positions ! Et il a vaut mieux pour lui qu'il réagisse enfin correctement ! Sinon ça va mal se passer, foi de Mayelli !

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

«Quand je pense à tous les livres qu'il me reste encore à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.»
Sacha Guitry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah McElvis
Spéciaux
Spéciaux
Elijah McElvis

Messages : 22
Date d'inscription : 10/11/2013
Age : 28
Localisation : sur internet

I'm losting in the rain ♪ Empty
MessageSujet: Re: I'm losting in the rain ♪   I'm losting in the rain ♪ EmptyMer 11 Déc - 17:55

"Vous commencer à sérieusement m'énerver ! Vous trouvez une personne étalée par terre et il ne vous viens pas a l'esprit de lui demander si elle va bien ? Non, bien sûr ! La seule chose que vous faites c'est regarder cette personne comme importune et de lui reprocher de faire du mal à un pauvre bouquin !"

Le sourcil droit d'Elijah tressaillit. "Pauvre bouquin" ? Et s'il la noyait dans sa flaque ? Ça ferait une nuisible de moins.

D'abord, je n'ai même pas fait exprès de l'achever ce livre ! Je l'ai lâché en tombant ! Et ensuite vous allez me le rendre tout de suite parce que même illisible, c'est encore mon livre et j'y tiens ! Personne ne s'empare de mes romans impunément !"

L'écrivain se redressa. Finalement, il s'était fourvoyé sur la moitié de la ligne. Néanmoins, il ne savait pas vraiment s'il allait céder l'ouvrage à cette hystérique malchanceuse. Au premier abord, la gamine n'avait pas l'air dangereuse, mais il n'avait aucune idée de son pouvoir. Quoi qu'elle ne connaissait pas plus le sien, au final. Mais elle n'avait pas l'air très futée, rien que parce qu'elle était sortie par un temps pareil avec un livre. Suffisamment inconsciente pour représenter une menace. 

Tout en réfléchissant, Elijah fouilla machinalement ses poches avant de se rendre compte qu'il avait perdu l'intégralité de son paquet de cigarette quelques instants plus tôt. Ce qui eu le don de l'agacer. Comment avait-il put oublier ce désastre ? Il aurait dû laisser le plastique autour du paquet, ça aurait évité qu'il se déchire par ce temps ... Une minute. Il avait commis exactement la même bourde que la gamine, peut-être même au même instant. Cette prise de conscience ne lui plut pas du tout. Comment pouvait-il jouer les moralisateur alors qu'il était aussi mal placé pour faire ce reproche là en particulier ? A l'exception près que ses cigarettes, elles, n'avaient pas du tout la même valeur qu'un ouvrage aussi ancien. 

-Laisser quelque chose d'aussi précieux entre les mains d'une maladroite relève de l'irresponsabilité la plus totale, lâcha-t-il. Quelle idée de sortir avec un livre par ce temps !

Après tout, elle ne savait rien au sujet du paquet de cigarette alors, il pouvait bien se permettre de la faire patienter encore un peu. Par ailleurs, l'ouvrage l'intéressait. Il se demandait comment une adolescente avait put acquérir un livre de cet âge.

-Bah, tu n'as pas à t'inquiéter, je préférerais tuer quelqu'un que d'abîmer un livre.

Bon, c'était peut-être un tout petit peu flippant dit comme ça, juste après lui avoir lancé un regard glacé.

-Je te le rendrais dès que je serais sûr que tu ne le noiera pas davantage, ajouta-t-il en lui tendant la main pour l'aider à se relever. Tu vas où ?

Avec un peu de chance, quelque part où il y aurait des cigarettes. Il était prêt à fumer n'importe quelle marque à cet instant, même les infectes mentholées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayelli Tashiku
Spéciaux
Spéciaux
Mayelli Tashiku

Messages : 24
Date d'inscription : 23/10/2013
Localisation : Dans un livre, comme d'hab'

I'm losting in the rain ♪ Empty
MessageSujet: Re: I'm losting in the rain ♪   I'm losting in the rain ♪ EmptyMer 18 Déc - 19:38

Après ma tirade enflammée, je m'attends presque à ce que le passant importun ai une réaction "normale" (je sais, ça veux dire quoi "normale" ?) ; qu'il s'énerve ou qu'il s'explique : mais il se contente de se relever et de fouiller dans ses poches tout en réfléchissant, comme si j'avais dit quelque chose de profond. Comme je sais bien que ce n'est pas du tout le cas, je me raidis : je m'attends au pire ! Qu'est-ce qu'il va encore me sortir ? Parce que jusqu'à maintenant il n'était pas franchement rassurant, alors là, je commence à m'inquiéter un peu quand même ! Avec ses airs de tueur éponge longiligne, ou de chiffon pas net et gorgé d'eau, je ne serais pas étonnée s'il assassinait froidement mon livre, ou pire, s'il refusait de me le rendre : prise d'otage : rançon exigée : dix mille euros en cash. Bref, des scénarios plus incongrus les uns que les autres se déroulaient déjà dans ma tête lorsque je remarque une chose étrange. Le visage de l'hypothétique assassin s'est métamorphosé. Bon, j'exagère sans doute un peu mais son expression s'est modifiée : il a l'air de "tilter", il vient de comprendre quelque chose ! Mais quoi ? Qu'il a l'air un peu "space" ? Ou juste que je ne suis qu'une gamine malchanceuse atteinte de Bovarysme ? Mystère ! Car il ne se décide toujours pas à ouvrir le bouche ! Malgré cela, je penche pour la première option : vu la mine déconfite qu'il arbore à présent, ce "tilt" n'a pas du lui plaire ! Pour un peu, j'esquisserai presque un sourire. Mais ma joie mesquine est de courte durée, car pour la deuxième fois de la journée (Ô Miracle), l'importun prend la parole :
-Laisser quelque chose d'aussi précieux entre les mains d'une maladroite relève de l'irresponsabilité la plus totale. Quelle idée de sortir avec un livre par ce temps !
Bravo ! Brillant ! Je m'attendais à ce qu'il dise quelque chose de plus… percutant : mais non ! On ne change pas les gens : «C'est toujours le plus idiot des deux qui s'en prend à l'autre.» (Hermann Melville). Enfin, je suis peut-être un peu cruelle, mais tout de même : il pourrait faire un effort !
C'est alors qu'il explique, comme s'il se doutait que je me fais du soucis :
-Bah, tu n'as pas à t'inquiéter, je préférerais tuer quelqu'un que d'abîmer un livre.
Merci ! Je me sens "super trop beaucoup" rassurée ! Surtout que je suis actuellement accusée du crime non-prémédité de mon défunt roman ! Je crois que je ferais mieux de partir en courant ! Et un peu, beaucoup plus vite que ça ! Sinon j'ai comme l'impression que je vais mal finir ! Au fait : je n'étais pas  si loin de la vérité ! Cet importun est bien un assassin ! Mais ces victimes ne sont pas les livres : c'est le contraire ! En fait c'est juste un défenseur fanatique de romans ! Bon, allez, à trois, je pars en courant, avec l'option "trop rapide pour être rattrapée" s'il vous plaît ! Je suis dans l'obligation de t'abandonner, dépouille de livre chéri : prend soin de toi !
Attention : uuuuuuuuuuun… deeeeeeeeeeeeeeeeeux… tr…
-Je te le rendrais dès que je serais sûr que tu ne le noiera pas davantage. Tu vas où ?
Et il me tend la main, pour m'aider à me remettre sur pied. Alors là, je suis littéralement soufflée !!! Je m'attendais à tout sauf ça ! Je suis tellement estomaquée que j'accepte la main qu'il me propose et,une fois debout, je continue à le dévisager bouche ouverte. Finalement, je me suis fourvoyée sur toute la ligne ! Enfin… je crois… Mais je dois me décider rapidement, sinon, il va soupçonner quelque chose. J'opte pour la solution la plus simple : je vais lui extorquer mon roman ! Mais pour cela, il faut qu'il me fasse confiance… je n'ai qu'à l'inviter à prendre un café à la maison ! En plus mes parents rentrent tard ce soir. S'il sèche peut être qu'il sera plus à même de me rendre mon dû ! Sinon… euh… je trouverai une solution plus… radicale. Bon, je suis parée ! Je m'exclame :
-Je rentre chez moi. Je vous invite ? Vous aurez l'occasion de sécher un peu, parce que pour le moment c'est pas brillant ! En plus, j'ai plein de beaux livres, et en bon état ceux là ! Je suis certaine que ça vas vous plaire ! Et puis, c'est l'heure du café ! Suivez moi.
Et sans attendre sa réponse, je tourne les talons et m'engouffre dans la ruelle adjacente, droit vers mon chez moi ! Prête à tout pour obtenir mon roman ! Et je ne laisserai personne se mettre en travers de mon chemin !

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

«Quand je pense à tous les livres qu'il me reste encore à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.»
Sacha Guitry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




I'm losting in the rain ♪ Empty
MessageSujet: Re: I'm losting in the rain ♪   I'm losting in the rain ♪ Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm losting in the rain ♪
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Blue Rain
» Il pleut!! Rain team OU
» Yoshida Maï ~ Live on rain
» Falling Rain (Rpg City/Sombre)
» I'm singing in the rain ❖ Théodore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Submarine Dawn :: Sous l'oceaaaaan - La ville! :: Les rues & ruelles-
Sauter vers: