Que diriez-vous de vivre loin de tout problème, loin de l'air pollué de la surface de la terre...? Venez... Ici les personnes comme vous ont une place de choix: dans les profondeurs de Submarine Dawn!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélody A. Cambell
Psychiques
Psychiques
Mélody A. Cambell

Messages : 42
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton c... château (de sable)

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptyMar 26 Nov - 18:15



Je... COOOOURS !

« Note à moi-même ne plus jamais loupé un mindfuck »
Haine E. Sutliff & Mélody A. Cambell

Tu as encore séché les cours, et tu te balades encore dans l'Avenue marchande, tu parcours les robes suspendues aux portants, comme tu sèches a peu près tout les jours tu les connaît toutes par coeur et tu as achetées toutes celles qui te plaisaient. Apparemment, tu n'es pas la seule à ne pas être présente à l'Académie, puisque tu voit la tête chauve du directeur dépassée par dessus les rayons. « MAIS QU'EST-CE QU'IL FOUT LA ? », c'est la panique à bord. Ça fait une bonne vingtaine de fois que tu sèches les cours à la même heure et que tu vas au même endroit et pourtant tu ne l'as jamais vu, ici. Tes yeux cherchent une cachette, un endroit où il ne te verra pas. LA ! Il tombe sur un portant circulaire d'un diamètre assez grand pour qu'il puisse t’accueillir en son sein. Tu t'y faufiles, et tu ne bouges plus, suivant les faits et geste du directeur. Il discute avec une vendeuse, il se dirige vers toi... WAIT. IL SE DIRIGE VERS TOI. 
La panique a toujours été ton ennemi, et tu sais que utilisé ton pouvoir quand ce sentiment c'est emparé de toi n'est pas forcément une bonne idée. Alors pourquoi tu le fait ? Ah oui, ton sadisme. Tu te concentre, tête de la constipation, et tu choisis une image d'une personne en train de se faire écarteler, le sang gicle de partout. Voilà. L'image est parfaite. Tu envoie le mindfuck au directeur, et là c'est le drame... Ton pouvoir a décidé de beugué et au lieu de la magnifique image qui ravirait Darren, tu envoie une image de toi, nue, dans une position très aguicheuse. Tu sautes hors du cercle formé par les vêtements - et tu provoques une bonne crise de panique auprès de la cliente qui était en train de les consulter -, tu as juste le temps de prendre la fuite que tu entends la douce voix du directeur. 
« CAMBELL, VENEZ ICI TOUT DE SUITE ! JE VAIS VOUS... »
 
Il n'a pas le temps de finir sa phrase que tu es déjà dehors, tu te doutes qu'il ne t'as pas vu. Enfin, tu espères. Tu t'arrêtes pour reprendre ton souffle, tu regardes l'entrée du magasin, le directeur apparaît. Plutôt un bout, sa chaussure puis tout le reste de son corps. Sa face est aussi rouge qu'une tomate et tu réprimes le fou rire qui s'empare de toi. Il commence à tourné la tête vers toi. Tes jambes ne laisse pas le temps à ton cerveau de réfléchir que tu es déjà entrain de courir, ta longue crinière rose voletant derrière toi. 
Tu voles presque, comme quoi être poursuivie par un dirlo en colère ça pourrait te permettre d'avoir des bonnes en sport. Les gens se retournent sur ton passage, pour généralement, te traitée de dégénérée. Tu tournes et retournes, et tu bénie l'architecte qui a construit Submarine. Les ruelles s’enchaînent, Avenue de Patrick, Bikini bottom parks, Rue Sponge Bob. Cet architecte est désormais un génie pour toi. 

Tes pieds se prennent dans quelques chose de non-identifiés, tu fait un beau vol plané et tu peut entendre la devenu célèbre I believe back and fly, I believe and I touch the sky. Tout te prépare au choc froid et dur du sol - quoique avec les melons que tu portes ils devraient pouvoir te servir d'Airbag -. Le choc ne vient pas, tu tombes sur quelques chose de chaud et... mou ? Et tes lèvres sont posées sur quelques chose de semblable, tu restes trois secondes ainsi, le temps que tes neurones se reconnectent. Tu te relèves précipitamment, la tête basse.
« Désolée, désolée, désolée, désolée ! »

CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Cookies ♥ Le premier qui touche à mes cookies, il finit à l'hosto <.<

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Signa_11


Dernière édition par Mélody A. Cambell le Lun 23 Déc - 10:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haine E. Sutliff
Spéciaux
Spéciaux
Haine E. Sutliff

Messages : 105
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Caché dans un placard hinhinhin !

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptyMer 27 Nov - 15:49


JILZEJQLJHIQ. Elle.



La vie était trop dure avec lui, il se le disait tout le temps. Et comme d'habitude quand il arrivait à cette conclusion, il était entrain de glander. Au lieu de travailler. Cette journée ne coupait pas à cette mauvaise habitude qu'il avait pris... Il se trouvait dans une rue marchande, assez vide contrairement aux weekends, et il se baladait. C'était stupide, il n'aurait pas du être là à rien faire, il aurait du être en cours... La fleeeeeeemme. Oui, la flemme immense de Haine l'avait emportée ce matin là, dans le débat mental qui était devenu alors lui aussi, une habitude au réveil: travailler ou ne pas travailler, telle était la question. Et pour ce fantastique et ensoleillé lundi (dieu qu'Haine vomit le lundi) il aurait sans doute été criminel de s'enfermer dans une salle de classe. A priori il n'était pas le seul à penser cela vu qu'il venait d'apercevoir le visage familier d'un de ses élèves (qu'il vomissait lui aussi) passer au détour d'une rue. Au pire, je m'en fout. J'ai pas envie d'aller le sermonner. Petit temps de réflexion digne du cerveau un peu lent du ténébreux. Et puis je vais me faire roder si on me reconnait. Ouiiii... On applaudit bien fort! De toutes manière, il était censé être vraiment mort. Pouf. Comme tous les lundi matins. Le 'vraiment' retiré, il n'y avait aucun mensonge dans cette phrase, juste un léger doute. Il était mort. Censé. Et il traînait.

Le problème c'était qu'il ne savait absolument pas ou aller. Alors il rentra dans un magasin totalement au hasard. Il fit trois pas, se rendit compte qu'il était dans une boutique de lingerie, fit trois pas en arrière et ressortit. En fait le hasard devait le détester, parce que se planter à ce point ce n'était absolument pas normal. Fuhfuhfuhfuh. Il ferma les yeux en soupirant bruyamment: la vie le détestait. Et la détestant tellement elle lui envoya un missile rose supersonic qu'il se prit de plein fouet.

BAM

Haine percuta le sol froid violemment. Bordel mais pourquoi moi?! Eh?! J'SUIS PAS MORT?! Petite bamboula macarena mentale, le brun venait se se prendre une personne, sa tête avait tapé au sol et il était encore conscient. Miracle. Mais encore conscient de quoi? Il réalisa bien vite que le corps de la personne qui lui était tombé dessus était celui d'une fille, et que sa forte poitrine s’appuyait lourdement sur son torse. Ca ne l'aurait pas fait rougir s'il ne s'était pas également rendu compte que la chaleur qu'il avait senti sur ses lèvres étaient deux jumelles, roses et charnues, posées là malencontreusement. Mais qu'est-ce que je fais laaaaaaaaà...?! Cri mental absolument désespéré. Le brun ouvrit les yeux pour apercevoir ce 'missile rose'. Oui, c'était bien ce qu'il avait aperçu avant de se le prendre en pleine poire: de longs cheveux bonbons. Et ces longues mèches cachaient un visage confus, encadraient un petit corps habillé d'une robe.

«Désolée, désolée, désolée, désolée !»

Ah. Oui. Elle venait un peu de lui rentrer dedans, avait failli le tuer et l'avait embrassé. Le brun pencha la tête sur la côté, interloqué, et détailla la jeune fille qui lui semblait familière. Il la connaissait, sûr et certain, et elle aussi. Petit tilt intérieur. Son visage changea en un instant en une expression mêlée de surprise, d'horreur, de confusion, de gêne et d'un truc bizarre... Ce truc bizarre était caché par la teinte rouge qu'il avait prit en se rendant compte de la personne.

«Mqdjklqjie. ME-ME-MELODY?! »

Effectivement. Il avait un peu de mal à se rendre compte de la situation. Elle. La seule fille qui l’intéressait. Son élève. Jsjlfjdmp. Attention erreur système en surchauffe. Il souffla un peu puis osa la regarder en face, quitte à lui montrer ses joues encore bien trop rougies pour être crédible. Il fit enfin un pas en arrière, la raison reprenant le dessus. Cette fille était terrible, elle allait encore lui envoyer une image bizarre comme elle en avait l'habitude. Il n'était pas choqué par grand chose, sauf que, ne maîtrisant pas son pouvoir il lui arrivait d'envoyer des images très gênantes, pour lui (pour ne pas citer Darren en string, si ce n'est Melody elle-même). Un autre petit pas en arrière. La raison a réussi à reprendre le dessus bien que ses joues soient encore bien visibles.

Il le sentait très mal ce coup là...


Code © Mina Ozara • Merci à toi ♥

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Tumblr_m9z1g2ffdj1rtl9dyo4_500
« R.I.P. Ou l'histoire de ma vie »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody A. Cambell
Psychiques
Psychiques
Mélody A. Cambell

Messages : 42
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton c... château (de sable)

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptyJeu 28 Nov - 20:41



KYYYYYYYAAAAA

« Pourquoi moi ?... »
Haine E. Sutliff & Mélody A. Cambell


Une tirade de désolée sortait de ton orifice buccale, d'ailleurs tu aurais bien voulu arrêter le flux continu qui en sortait. Mais ta langue semblait avoir acquis une volonté propre et ne répondais plus aux ordres qu'envoyait désespérément ton cerveau. Tes longs cheveux roses bonbons te cache le visage et brouille aussi ta vision, mais derrière la barrière fluide qu'ils forment tu distingues que ton airbag s'est relevé. 
La silhouette se découpe en contre-jour, grand, musclé, tu crois voir qu'il a des cheveux bruns. Tu relèves la tête et hausse les sourcils dans un air interrogateur. Cette forme te dit quelque chose. Les rouages de ton cerveau se mettent en marche. Chargement de la liste des contacts veuillez patientez. Catégorie homme, brun, grand. Alors nous avons... Haine E. Sutliff. Haine E. Sutliff. HAINE E. SUTLIFF ! Le tilt a mis du temps pour franchir les obstacles jusqu'à ton cerveau. Tu viens de foncer dans ton prof de Pouvoir qui est légèrement le mec qui te plaît/cobaye. Apparemment lui aussi s'est rendu de qui tu es, et la couleur rouge qui teint doucement ses joues le rends encore plus sexy. OUHOU REDESCENDS SUR TERRE. Ah bah voilà on a perdu la connexion. C'est bon le signal est rétabli. Tu tournes la tête de droite à gauche pour voir un peu où tu te situe, devant un magasin de lingerie, et apparemment Sutliff en sors. Ce prof a définitivement des activités étranges... Ah tiens, il ouvre la bouche les sons peinent à en sortir.
«Mqdjklqjie. ME-ME-MELODY?! »
T'as pas bien compris le début de la phrase, mais en tout cas ton prénom a été clairement prononcé. Voix si sexyyyy quand il prononce ton prénom. Ah bah voilà, on l'a reperdue elle est partie sur la planète "Bonchour je suis amoureuse de mon prof de Math qui se fait violer tout les soirs par le surveillant fou". Maintenant, t'es plus si désolée que ça de l'avoir embrassé accidentellement. Et tu le dis clairement d'ailleurs. 
« Ah bah non, je suis plus si désolée »
Ah bah, il fait un pas en arrière, son esprit prudent à repris le dessus. Tu fais un pas en avant, ton sadisme reprenant le dessus. Un sourire pervers/sadique prend possession de ton joli minois et retrousse encore plus ton nez déjà peu attirant. Vite un mindfuck, l'image se forme voilà c'est l'image parfaite, tu la projettes vers l'esprit de ton cobaye. Et là tu comprends que t'es pas une lumière parfois, pourquoi tu lui as envoyé une image de la scène qui vient de se passée ? Tu m'expliques ? Ca risque pas de le choqué ça mais bon trop tard. 
Tu n'as pas le temps de réfléchir à ta bêtise, que tu entends des pas, quelqu'un qui cours visiblement. Et la voix qui retentit dresse les poils de tes bras - qui ne sont pas roses bonbons eux -, le directeur et il n'est pas d'une humeur à faire des câlins. Mais ce n'est pas ton nom qu'il prononce avec sa voix douce et tendre et calme et qui ne te bousilles pas les oreilles, une voix digne de la personne la plus calme du monde. Non, je rigole il braille joyeusement le nom de l'homme qui est en face de toi. 
« SUTLIFF QU'EST-CE QUE VOUS FAITES ICI ? »
Maintenant que t'y penses, les surveillants n'étaient pas venus dans la classe pour annoncer l'absence d'un professeur, bien sûr tu n'avais pas écouté. Ton planning était déjà tout prévu, en milieu de cours tu prétexte une crampe de ventre, sortir de la salle, semer le délégué, et courir faire les magasins pendant que les autres se tuent en cours. 
Le surveillant devait donc annoncé l'absence de Sutliff, d'où le manque de réaction de la classe à cette annonce.

CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Cookies ♥ Le premier qui touche à mes cookies, il finit à l'hosto <.<

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Signa_11


Dernière édition par Mélody A. Cambell le Lun 23 Déc - 12:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haine E. Sutliff
Spéciaux
Spéciaux
Haine E. Sutliff

Messages : 105
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Caché dans un placard hinhinhin !

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptyVen 29 Nov - 17:37


FUFUFUFUFUFU. LUI.



« Ah bah non, je suis plus si désolée »

QUOIIIIIIIII?! Cette sans gêne hé! Oh viens là que je te remette à ta place petite insolente! Soit ce qu'aurait aimé prononcer Haine à ce moment là. Soit ce qu'il aurait dû penser à ce moment là. Erreur. Erreur. Nous avons un léger problème de connexion, veuillez rebooter le système. Ah nan! Pas question de réinitialiser les données! Cette scène, ce souvenir étaient bien trop précieux pour lui désormais. En fait, son cerveau n'était plus capable de résonner correctement. Son esprit avait repris le dessus un instant (un peu trop bref au goût du ténébreux) et puis il l'avait de nouveau lâché. Il avait abandonné la partie, ce pauvre petit esprit maltraité à coup de mindfuck... Il avait abandonné devant ce petit minois, toujours aussi craquant, même tordu dans une expression plutôt inquiétante tant elle reflétait le sadisme de la chose. Brrr. Ça lui aurait presque fichu des frissons si son corps avait pu faire deux choses à la fois. Faire un nouveau pas en arrière pour fuir le petit pas en avant de la jeune fille demandait déjà trop d'énergie vitale.

Il avait tilté. Lorsqu'elle faisait ce visage là, son petit nez en trompette retroussé, c'est qu'elle manigançait quelque chose. Un peu comme lui lorsqu'il souriait sournoisement: c'était toujours annonciateur d'une mauvaise surprise. Et c'est là qu'il se reçut le mindfuck en pleine poire, littéralement parlant. En fait il s'attendait à une image obscène, n'importe laquelle. En fait il aurait presque préféré une image obscène, de n'importe qui. Là, ce qu'il reçut était la scène qui venait de se dérouler. Mélody couchée sur lui l'embrassant. Gqjidlmqkamka. Nous venons de perdre Haine Sutliff, qui vient de décéder suite à une hémorragie interne. Nous avons réussi à comprendre d'où ça venait: un surplus de sang vient de se loger dans ses pommettes et c'est pas naturel du tout du tout. Oui, ses joues qui avaient finalement décolorées petit à petit avaient repris en une fraction de seconde le rouge Crimson de ses yeux. Et là sa vie était foutue. Il fixa Melody, puis baissa les yeux, ses joues n'ayant pas encore perdu leur sympathique couleur. Il était amoureux, c'est tout, il n'y avait pas d'autre explication. Pas il ne pouvait pas, parce qu'elle était une élève mineure et que même en cette année là, la vieille lois de la Surface était d'actualité. Il était prof et il aurait du être en cours. Il n'y avait finalement qu'une seule personne capable de le forcer à bouger.

« SUTLIFF QU'EST-CE QUE VOUS FAITES ICI ?

-KSO!

Ah peine eut-il relevé les yeux à la vitesse de la lumière et craché une insulte en japonais qu'il aperçut le proviseur, rouge comme s'il avait courut sur des kilomètres (et il n'avait pas encore finit) entrain de beugler tel l'animal qu'il était. IL ÉTAIT TRÈS MAL BARRÉ LA. Le cerveau de l'adulte se remit en marche en une fraction de seconde et le seul truc qu'il trouva à faire était de s'enfuir. Il choppa la main de Mélody immédiatement et s'élança dans la direction opposée à son supérieur, déguerpissant le plus vite possible. Il traça dans les ruelles, ne faisant pas attention de quelle direction il prenait. Tout ce qu'il l'importait était de courir, de sauver sa peau et celle de sa Melody...
Finalement, il s'arrêta dans une ruelle étroite et ombragée. Son souffle était erratique, et il voyait légèrement trouble. Ne jamais refaire une chose pareille, conclu-t-il. Il était adossé contre le mur et hésita à se laisser glisser contre la proie de pierre froide. Il tourna la tête vers la jeune fille qu'il avait embarqué sans crier gare.

-Hey Mel... ody... Tu vas... bien? tenta-il tout en reprenant sa respiration. Si jamais je refais un truc comme ça c'pas sûr que j'y survive...! »

Il riait presque. Je dis presque parce que s'il l'avait vraiment fait il serait parti dans une violente quinte de toux. Et puis il aurait plus rougit que ri s'il s'était rendu compte qu'il n'avait toujours pas lâche la main de la rosée. Cette journée tournait franchement à l'extrême...


Code © Mina Ozara • Merci à toi ♥

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Tumblr_m9z1g2ffdj1rtl9dyo4_500
« R.I.P. Ou l'histoire de ma vie »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody A. Cambell
Psychiques
Psychiques
Mélody A. Cambell

Messages : 42
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton c... château (de sable)

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptyVen 13 Déc - 23:13



Ma main ! Il la tient !

« Blblbllb *-* »
Haine E. Sutliff & Mélody A. Cambell

Avant que le directeur n'arrive en hurlant comme un singe qu'on égorge, tu as pu entrevoir que les pommettes de Haine on prient une jolie teinte rouge qui font ressortir ses yeux d'un rouge flamboyant. 

En entendant la douce voix du directeur le visage de Haine se décompose.
« KSO! »

C'est ce qu'il te hurle en s'emparant de ta main. DJDFODJJGDFKFDK Il a pris ta main. Tu sens ce contact chaud et ferme contre ta paume et tu résistes en l'envie de le serrer et de ne plus lâcher sa main. Il cours dans toute la ville te traînant derrière lui. Tes pieds ne foulent presque plus le sol, et la personne qui te fait voleter court encore plus vite que toi, il n'y a pas dix minutes.

Plusieurs questions se succèdent dans ton esprit, mais une retient ton attention "KESSEKILFOUTLA ?" puis une autre pensée subjuge les autres "KJDSHDDHUGIURGRFIDIF IL ME TIENT LA MAIN". Il court tellement vite, que tes petits pieds ne foulent presque plus le sol et tu te coignes dans presque tout les coins de mur, mais tu t'en fiche ta main est dans la sienne. 

Pouf, il s'arrête, oh bah, non, il va lâcher ta main, AH NAN. Et vu son état tu en conclu qu'il est sur le point de faire une hyperventilation ou un truc grave. Ton cœur commence a s'affoler, l'idée qu'il meurt entre tes mains te fait légèrement flipper. Puis tu tiltes, que c'est un professeur et que toi tu es censée être en cours. Lui, n'as pas encore réalisé le cas présent. Il en est encore à reprendre son souffle. 
 «-Hey Mel... ody... Tu vas... bien?Si jamais je refais un truc comme ça c'pas sûr que j'y survive...! »

Ah bah oui toi, tu vas bien, tu vas même TRÈS bien. La personne que tu aimes viens de te prendre la main, et en plus il s'inquiète pour toi. Ça y est on t'as encore perdu, non mais va vraiment falloir revoir les connexions parce que trois fois en même pas dix minutes, c'est critique ou alors retirer Haine de ton entourage mais là on aurait le droit a une bonne crise de nerf et je tiens pas a finir noyer. Après sa phrase, il commence à rire et ce rire se transforme en quinte de toux, c'est flippant... Quand il se rend compte qu'il tient toujours ta main, il rougit légèrement, ce qui te met des étoiles pleins les yeux. Et tu pris pour que le brun ne la lâche pas. Tes poumons mettent du temps à retrouver leur rythme. Inspiré, expiré, inspiré, expiré. Ton souffle pendant cette période ressemble légèrement à celui de Dark Vador. 
« Moi ? Ça va. Mais ça va très bien. »

La question qui t'avait obsédé - enfin obsédée est un bien grand mot - te reviens à l'esprit. 

« Et euh, sinon kestufaitici ? Au cas où tu demandes,
ma mère est malade. »

Tu as sortis tellement vite les derniers mots que tu n'es pas bien sûr que ton interlocuteur puisse déchiffrer. Mais bon, ta tentative d'école buissonnière ayant déjà échoué avec le mindfuck raté, autant tenté de sauvé l'épave de dignité qu'il te restes. Ton excuse est complètement nulle, tu espères juste qu'il n'a pas lu ton dossier sinon il sait que ta mère est morte et que ton excuse n'est pas DU TOUT valable.
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Cookies ♥ Le premier qui touche à mes cookies, il finit à l'hosto <.<

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Signa_11


Dernière édition par Mélody A. Cambell le Lun 23 Déc - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haine E. Sutliff
Spéciaux
Spéciaux
Haine E. Sutliff

Messages : 105
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Caché dans un placard hinhinhin !

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptyLun 16 Déc - 17:34


ALIIIIIIIIIIIVE...!



Haine tourna la tête à droite et à gauche, comme pour vérifier si le directeur ne se cachait pas en embuscade derrière un mur. La ruelle était sombre à cause du soleil qui tapait dans la mauvaise direction: les maison barraient la route à la lumière comme à la chaleur. Le verdict fut "Pas de dangereux psychopathe à l'horizon, tout va pour le mieux". Et c'est dans ses conclusions là que l'on se rend compte du profond respect de Haine envers son supérieur, ce dangereux psychopathe, oui oui. Tout allait vraiment pour le mieux? Hm, mis à part le fait que le brun tentait vainement de reprendre un peu de souffle, que ses joues se teintaient à nouveau de rose et qu'il n'avait toujours pas lâché la main de la jeune fille qui avait désormais de magnifiques étoiles dans les yeux... Wait, nope, ne pas penser à ses yeux. Le point faible du brun. Les yeux bleus. Le jeune professeur détourna vivement la tête de ce magnifique visage. Il fallait qu'il respire. Voila. Comme Melody, elle avait réussi à reprendre son souffle, elle. Une pensée sauvage traversa alors son esprit encore tout embrouillé. D'abord il lâcha la main de la jeune fille. Ensuite il posa la question qu'il avait sur le bout des lèvres:

« -Kesstufais ici?
-Et euh, sinon kestufaitici ?

Oh, beuh, wait. Une phrase était sortit de sa bouche, un gloubiboulga était arrivé à ses oreilles. A priori ils avaient parlé en même temps, mais la Rosée avait rajouté une excuse à la vitesse de la lumière, qu'Haine réussi pourtant à bien déchiffrer.

-Oï Melody, ta mère n'a pas le pouvoir Kenny... Ça ne marche pas avec moi... annonça-t-il comme lassé du mensonge de la jeune fille, puis il se souvint de la question réciproque et se contraint à y répondre, en bafouillant. Moi c'est simple eeeeeeeeh. Eeeeeeeh. J'étais mort. Non. Si. Oui. »

Bon. C'était l'excuse la plus minable de toute l'histoire de l'humanité. Avec un peu de bon sens (et même sans) on se rendait compte que c'était absolument stupide et qu'il n'avait pas le pouvoir de ressusciter comme ça, d'un coup de baguette magique. Mais comme il avait tourné la tête lorsqu'il avait lâché la main de l'élève, le brun ne pu pas voir son visage, et ainsi ne pu pas savoir si la jeune fille se foutait de sa gueule. Normalement oui. Il espérait non. Il ne savait même pas si ses yeux bleus étaient encore braqués sur lui. Son cœur priait pour oui, sa tête se battait pour non. Sa vie était un enfer. Littéralement, le dieu qui l'avait fait naître avec un physique de démon avait décidé que ce n'était ABSOLUMENT pas suffisant, et qu'il devait rejoindre le milieu dans lequel il devait définitivement vivre. Dans les flemmes flammes de Lucifer, quelque part entre Jack l'éventreur et un screamer absolument random.
Le jeune homme soupira longuement, et repris la parole sans pour autant se retourner -pour ne pas croiser ces pupilles azur qui le feraient flancher.

-Tu vois, si je sèche constamment mes cours -remarques que je te fais assez confiance pour te l'avouer alors pas un mot- c'est tout d'abord parce que j'aime pas faire cours, commença-t-il lentement. C'est aussi parce que je supporte pas les gosses qui font n'importe quoi. Qui me forcent à les punir alors que j'en ai pas envie et qui rendent mes journées abominables. Qui me font haïr le fait de faire cours. Des gosses comme toi. Tu fais toujours n'importe quoi et j'aime pas ça.

Il prononça sa dernière phrase froidement, comme si toutes ses réactions précédentes envers les actes de la petite n'avaient jamais existé. Il disait la vérité: Melody le tuait, au sens littéral comme au sens propre. Elle passait les heures à lui envoyer des piques, à lui jeter des mindfuck et à s'arranger pour qu'il finisse sa journée dans un cercueil. Pourquoi est-ce que ce crétin de Haine l'aimait encore, cette petite peste qui lui envoyait des images immondes dans la tête dès qu'elle en avait l'occasion? Aucune idée. Elle était trop mignonne. Et ça convainquait le brun de lui donner une autre chance. Pour le coup: c'était la 614e chance qu'il lui accordait. Mais tant pis.
Le jeune corbeau décida alors de se retourner vers l'étudiante. Son éternel sourire narquois avait disparu pour laisser place à une expression désolée mêlée de reproche (dure combinaison n'est-ce pas?). Il ne voulait pas la blesser, il avait juste l'intention de lui dire la vérité.

Ça devait être une très mauvaise idée.

Code © Mina Ozara • Merci à toi ♥

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Tumblr_m9z1g2ffdj1rtl9dyo4_500
« R.I.P. Ou l'histoire de ma vie »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody A. Cambell
Psychiques
Psychiques
Mélody A. Cambell

Messages : 42
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton c... château (de sable)

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptyDim 22 Déc - 14:38



Ma main ! Il la tient !

« Blblbllb *-* »
Haine E. Sutliff & Mélody A. Cambell


« -Oï Melody, ta mère n'a pas le pouvoir Kenny... Ça ne marche pas avec moi... Moi c'est simple eeeeeeeeh. Eeeeeeeh. J'étais mort. Non. Si. Oui. »

T'as un peu comme l'impression, que vous faites un concours d'excuse de merde. Vite une réplique cinglante pour le remettre à sa place mais étant donné qu'en sa présence ton sens de la répartie est un peu beaucoup réduit à néant. Aller une réplique...

« Si je me souviens bien, tu meurt une fois par jour et tu ne réssucites que le lendemain. Donc si aujourd'hui, les surveillants nous ont annocée ton absence avec pour cause décès, tu n'es pas censé être là. Alors pourquoi tu sèches ? »



Tu t'attends à une réponse classique comme... J'aime pas aller en cours. Mais pas celle qui va suivre. Il lâche ta main, NOOOOOON, il tourne la tête aussitôt. Un sourire s'esquisse sur ton visage, tu retiens l'éclat de rire en repansant aux excuses que vous vous êtes servis, désormais, tu souris franchement. Tu ne te fiches pas de ton interlocuteur, non. La réponse vient enfin :

« -Tu vois, si je sèche constamment mes cours -remarques que je te fais assez confiance pour te l'avouer alors pas un mot- c'est tout d'abord parce que j'aime pas faire cours. C'est aussi parce que je supporte pas les gosses qui font n'importe quoi. Qui me forcent à les punir alors que j'en ai pas envie et qui rendent mes journées abominables. Qui me font haïr le fait de faire cours. Des gosses comme toi. Tu fais toujours n'importe quoi et j'aime pas ça.
 »


Des gosses comme toi ? DES GOSSES COMME TOI ?! Qu'est ce qu'il entendait par là, tu ne relèves même pas le fait qu'il te dit qu'il te fait suffisament confiance pour te confier cela. Sa phrase est forcément péjorative à tes oreilles. Ta vision se floute, les larmes commencent à monter et ton visage se plisse dans une grimace plutôt... peu flatteuse à voir. Tu clignes des yeux une fois, deux fois, trois fois et tu tentes de retenir les larmes.

Trop tard, elles forment déjà un torrent sur tes joues.

« Cooooommmmmmeeeeeeent çaaaaaaaaaaa des gooooooooooooossseeeees cooooooooooooommeeeeeee moooooooooooooi ? »


Cette phrase sort toute seule de ta bouche, tu traîne sur les voyelles. Les larmes détruisent ton maquillage, elles descendent dans ton cou, s'introduisent dans ton décoletté. Dès qu'une s'évapore une autre la succède aussitôt. Tu tournes le dos à l'homme que tu aimes et tu les essuyent rageusement. Tu te maudis d'être aussi sensible mais en même temps tu éspères qu'il va réagir et te prendre dans ses bras puissants.
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Cookies ♥ Le premier qui touche à mes cookies, il finit à l'hosto <.<

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Signa_11


Dernière édition par Mélody A. Cambell le Lun 23 Déc - 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haine E. Sutliff
Spéciaux
Spéciaux
Haine E. Sutliff

Messages : 105
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Caché dans un placard hinhinhin !

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptyDim 22 Déc - 15:34


OHNONONONOWAIT D8



C'est vrai que la jeune fille avait raison. Son excuse ne tenait absolument pas la route. Il n'était pas plus intelligent que ses élèves pour le coup, à répondre un truc comme "Pardon m'sieur, je me suis fait noyer dans un torrent de flamme lancé à une centaine de kilomètres-heure dans ma baignoire pendant que je dormais avec des extraterrestres. Donc j'ai pas mon devoir". C'était comment dire.... Assez minable. Encore l'excuse de la jeune fille aurait pu faire l'affaire face à un autre élève, pas face à lui.
Haine avait tilté au mot 'surveillant' comme à chaque fois. Immédiatement l'image d'une nuit avec le roux lui revint en mémoire et il se demanda un instant si ce n'était pas le fruit du pouvoir de Mélody. A priori, en la regardant, non. Et puis c'était beaucoup trop violent pour une jeune fille comme elle. Hm. Darren doit laver le sang sur ses draps à chaque fois, c'est horrible.

Une fois avoir lâché la main de l'étudiante et fait son monologue plus que cinglant, il pensa, en se retournant, se retrouver nez-à-nez avec une fillette boudeuse, ou pire, pas de fillette du tout. Ce n'était pas qu'il regrettait ses paroles, mais c'était assez violent tout de même. Le brun redoutait le départ légèrement précipité de la fille qu'il aimait .

Oh. Wait.
Le jeune homme vit se former de grosses larmes aux coins des yeux qu'il affectionnait tant. Immédiatement, il s'en voulu énormément. Il faisait pleurer une fille. Et cette fille était Mélody, sa Mélody, laquelle il s'était promit de protéger et de casser la gueule à celui qui oserait la faire pleurer. Il était bon pour se foutre une gifle. Ce qu'il fit, très fort, mentalement. Mentalement hein! Les grosses gouttes d'eau qui perlaient dangereusement ne purent tenir bien longtemps, malgré les efforts apparents de la petite, et roulèrent lourdement sur les petites joues rougies. Rapidement rejointes par leurs sœurs, un torrent de larme trempant tout sur son passage se forma: maquillage, visage, cou, épaules, rien était épargné. Même le décolleté que formait sa robe. Ne pas regarder ça, Haine, ne pas regarder. Le visage du ténébreux changea en une fraction de seconde: l'expression de reproche qu'il arborait alors changea en une expression désemparée. Il était un incapable.

La jeune fille se retourna pour essuyer le reste de dignité qui semblait lui rester et Haine se maudit intérieurement. Finalement mourir ce matin lui aurait évité cette gêne. Il ne savait plus quoi faire. La prendre dans ses bras aurait pu être mal vu, elle aurait pu le repousser, se barrer, lui faire des reproches... Il fit un pas en avant, puis posa sa main sur l'épaule frêle de la Rosée. Le brun se pencha légèrement, désemparé face au dos pris de soubresauts et posa son menton sur le haut du crâne de la jeune fille.

« -Melo... Je t'en prie... murmura-t-il, les yeux fermés. Tu es tellement plus jolie quand tes larmes ne coulent pas... Après comment veux-tu que je te trouve be- »

Se rendant compte de ses paroles, du surnom qu'il s'était permis d'employer, il fit un pas rapide en arrière, lâchant sur le coup l'épaule de la dénommée Melody. Se retournant à la vitesse lumière pour cacher les rougeurs qui avaient déjà prit la possession de son visage, il se frotta le bras nerveusement. Fufufufuh. Il n'avait plus aucune envie de croiser le regard de la Rosée désormais, il aurait du se taire. Comment elle allait réagir hein?!

Code © Mina Ozara • Merci à toi ♥

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Tumblr_m9z1g2ffdj1rtl9dyo4_500
« R.I.P. Ou l'histoire de ma vie »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody A. Cambell
Psychiques
Psychiques
Mélody A. Cambell

Messages : 42
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton c... château (de sable)

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptyLun 23 Déc - 11:22



Précipiter un tant
soit peu les choses

« Pas de problème visible, niveau gêne. »
Haine E. Sutliff & Mélody A. Cambell

Tu restes concentrée sur le mur face à toi et tu tentes de te calmer, mais c'est peine perdue étant donné que la phrase repasse en boucle dans ton esprit. Les larmes coulent, coulent encore en un flot ininterrompu. Tu sens une main se poser sur ton épaule, le contact te fait frémir. Tu sais à qui appartiens cette main et tes larmes s'arrêtent une milliseconde pour reprendre de plus belle quand la phrase retentit à nouveau dans ton esprit.

Tu sens un contact dans ton dos, un torse il te sembles. Puis une pression sur le haut de ton crâne. Tu te tends légèrement.

« -Melo... Je t'en prie... murmura-t-il, des remords dans la voix. Tu es tellement plus jolie quand tes larmes ne coulent pas... Après comment veux-tu que je te trouve be- »


Il s'interrompt subitement. Mais toi tu as eu le temps de déchiffrer sa phrase et déjà un sentiment de joie intense s'empare de toi. Premièrement, il t'as donné un surnom, donc ça veut dire que tu compte à ses yeux. Deuxièment, il a avoué, de façon indirect certes, qu'il te trouvait jolie sans tes larmes. La dernière phrase, tu ne l'as pas releve, tu étais trop préocuppée par les phrases précédentes.

Tes larmes s'arrêtent illico presto. Le ténébreux, qui prit d'un élan de panique face à ses paroles fait un pas en arrière assez précipité, et lâche ton épaule. Tu t'en fiches légèrement, tu te retournes ce qui fait voleter ta crinière rosée, tu t'arrêtes un court instant pour le dévisager. Dieu du ciel, qu'il est beauuuuu. Son air gêné, ses yeux rouges inhabituels, ses joues rougies. Il se retourne pour cacher sa gêne, un geste qui t'attendrit tellement.

Les pensées se culbutent dans ton esprit, tu es tellement joyeuse que tu as envie de lui montrer ton amour alors choix #1 : Lui sauter au cou et ne rien faire, choix #2 : Lui sauter au cou et l'embrasser bouche ou joue à voir où tu vises. Ton côté diablotin penche plus pour le choix #2 rien que pour voir les joues du brun s'empourprer encore plus. Ton côté angélique... Wait. T'as pas de côté angélique.


Tu suis donc ce que te dictes ton côté maléfique. Tu t'approches lentement, histoire qu'il ne se rende pas compte de ton approche et que tu puisses profiter à cent pour cent de l'effet de surprise. Il se frotte le bras nerveusement, tu voit une ouverture. Tu lui attrapes la main et tu l'oblige à se retourner, ceci fait. Tu lui sautes au cou - ce qui revient à du saut en hauteur puisqu'il fait bien une tête et demie de plus que toi - en hurlant un gros MERCIIIIIII et tu poses tes lèvres sur les siennes. Et tu prit mentalement pour qu'il ne te repousses pas.
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Cookies ♥ Le premier qui touche à mes cookies, il finit à l'hosto <.<

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Signa_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haine E. Sutliff
Spéciaux
Spéciaux
Haine E. Sutliff

Messages : 105
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Caché dans un placard hinhinhin !

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptyLun 23 Déc - 13:35


Nooooooon tout mais pas ça!



Le seul point positif de cette journée était un point rose, qui venait tout juste de s’arrêter de pleurer. Elle s'était retournée encore plus vite que ce que le brun aurais du faire, et elle dévisageait désormais le jeune homme, des étoiles pleins les yeux. C'était toujours mieux que des larmes, songea le brun juste avant de lui tourner le dos à son tour. Il était nerveux. Voila, il venait de faire la plus grande bourde de sa vie, dans un lapsus plus que révélateur. Elle ne devait pas savoir, jamais. Même si ses sentiments étaient réciproques, ils ne pourraient pas être ensembles, tout simplement parce qu'elle n'était pas majeure. PLUS POUR LONGTEMPS WESH. Oui enfin. Même si elle avait ses dix-huit ans, elle devrait également supporter Darren tous les jours, et c'pas sûr que ça lui plairait.
Haine était en plein dilemme. Il fallait qu'il fasse plein de choses à la fois, dont arrêter de se frotter l'avant-bras pour dissimuler un tant soit peu son trouble, se retourner pour faire face à l'adolescente, rester de dos pour  ne pas faire face à l'adolescente, se calmer et enfin se taire pour ne plus laisser sa pensée prendre le dessus sur sa langue. Oui, surtout se taire.

Melody est silencieuse dans son dos. Elle aussi. Ce qui forme un gros blanc dans la petite ruelle. Fufufu, elle va se venger.
Haine passa une main dans ses cheveux nuit déjà bien en bataille avant de laisser un sourire discret transparaître sur ses lèvres. En fait, il s'en foutait de ce qu'elle pouvait penser, il ne regrettait plus vraiment son lapsus et au pire, si elle se remettait à pleurer il la complimentera une nouvelle fois. Exprès. Le brun souriait, d'un petit rictus, l'un des rares qui ressemblaient encore à ceux d'un enfant. Mais son sourire disparut pour une expression de surprise en une fraction de seconde. WHAAA- D'un coup, Melody chope sa main, le fait se retourner et en un seul mouvement lui saute dessus en criant, heureuse. Il ne fallut que cinq centièmes de secondes pour que les lèvres de la fillette ne se retrouvent collées à leurs sœurs, pour la seconde fois de la journée. La fois de trop pour le coeur de Haine qui, bien décidé à faire chier, rata un ou deux battements.

« -Att- Melo- MELODY! réussit-il à beugler, haletant, en se détachant sans une once de pitié de la jeune fille.  
Ce n'est pas qu'Haine n'aime pas trop les surprises, mais son habitude à se préparer au pire reprend facilement le dessus. Et là, même si c'était une bonne surprise, son esprit avait pertinemment décider de l’empêcher de mourir. Malgré les 0% de risque de décès pour l'acte. Non. En vrai son cerveau avait du penser que le jeune homme n'était pas près à recevoir un baiser calculé de la part de la Rosée.

-J'ai un sérieux problème là... »

Il prononça cette phrase tout bas, comme si elle n'était en fait pas destinée à Melody. Il ne voulait pas qu'elle prenne mal son refus, mais il devait réinitialiser son cerveau en premier. Après LUI, il allait pouvoir l'embrasser. Quelque part ou personne ne les verrait. Oui parce que sinon il se ferait arrêter, le pauvre Kenny. Oh. Il avait jamais pensé... S'il était mis en prison, le lendemain il se réveillerait dans son lit? Et il serait pourchassé comme un fugueur? Son cerveau buguait et faisait des hors sujets maintenant.
Haine, baissa les yeux, ne réalisant même pas que Melody s'était juste jetée sur lui. Tout ce qu'on pouvait percevoir sur son visage, caché entre les mèches corbeau qui le caractérisait tant, c'était un pâle rictus de douleur. Il était désolé. Et il se cachait derrière ses mèches rebelles comme un gosse de quatre ans. Qui était vraiment l'enfant dans cette histoire en fait? Il attendait une réaction de Melody, n'importe laquelle. Il espérait juste qu'elle n'allait pas s'en aller.

Code © Mina Ozara • Merci à toi ♥

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Tumblr_m9z1g2ffdj1rtl9dyo4_500
« R.I.P. Ou l'histoire de ma vie »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody A. Cambell
Psychiques
Psychiques
Mélody A. Cambell

Messages : 42
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton c... château (de sable)

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptyMar 31 Déc - 23:54



Pourquoi moi ?

« Pas de problème visible, niveau gêne. »
Haine E. Sutliff & Mélody A. Cambell

Bah bravo je te félicite pour ton choix, t'aurais mieux fait d'écouter le côté angélique inexistant de ta personne ! Ah bah oui, parce que embrasser par surprise un prof, qui sèche avec toi certes, mais ça reste un prof, c'est pas forcément une bonne idée. Tu viens à peine de poser tes lèvres sur les siennes qu'il te repousse sans attendre. Tes prières n'ont pas été entendues (normal, t'as écouté ton côté diabolique aussi, comment voulais-tu que le bon Dieu t'écoutes après ça ?), il se détache de toi sans douceur avec brutalité même et son regard Crimson c'est durçit, en se détachant de toi il crit ton prénom. Puis tu compris, enfin, qu'il venait de te repousser après que tu l'ai embrassé volontairement. NOPE. NOPE, TU ME RETIENS CES LARMES. TU ME LES RETIENS OU JE ME CASSE ! OK JE ME CASSE !

Nous vous proposons une interlude musicale sur le homard, en attendant que l'auteur se calme.
Le homard est un crustacé décapode, vivant sous la mer (vous pouvez donc en aperçevoir lorsque vous vous baladez dans Submarine Dawn). Le genre Homarus comprend deux espèces :
Ah l'auteur c'est calmé, nous vous laissons donc avec elle pendant que nous allons réparer la table qui a été retournée par cette dernière pour calmer sa colère.


Cordialement, les lutins roses du Cambodge de l'auteur.

Donc tu t'es mise à pleurer parce que primo, c'était un acte complètement con idiot et indécent. Secundo, tu SAVAIS qu'il allait te repousser alors pourquoi tu l'as fait ? Bref, le liquide salé envahit tes yeux océans et menace de déborder à chaque clignement. Le Ténébreux baisse la tête avec un rictus plutôt flippant, bon, t'en déduis qu'il est plutôt désolé mais tu continue de pleurer pour la forme, et puis t'as une réputation de fontaine de salon à garder. Ses cheveux nuits lui tombe sur le visage et là tu as l'impression de revoir les enfants de tes voisins quand tu les gardaient et qu'ils venaient de faire une bêtise. ROH C'EST TROP KAWAII. Giffle mentale. Tu es blessée par sa réaction ne lui saute pas tout de suite au cou, ne craques pas quand il te regarderas avec ses beaux yeux d'une couleur si inhabituelle.
« J'ai un sérieux problème là... » marmonne-t-il dans sa barbe.

Erreur 404, veuillez rénitialiser le système. Est-ce qu'il s'adresse à toi ? Parce que si c'est le cas, et ça l'est probablement, il peut faire une croix sur le futur câlin que tu t'apprêtais à lui faire. Tu croise les bras pas sur ta poitrine parce que ça fait mal, mais en dessous tu rentres la tête dans les épaules, tu gonfles tes joues d'air et tu le fusilles du regard à travers tes larmes. En mode « Je t'en veux à mort parce que tu m'as repoussée alors je te fait une tête kawaii pour avoir un câlin et si c'est pas ce que tu fais dans la minute, je me casse en courant et en gueulant partout que Haine Edward Sutliff est un pedobear qui a tenté de violer une de ses élèves dans une ruelle sombre entre deux poubelles » et t'hésites à lui envoyer un mindfuck pour lui faire comprendre, mais bon t'attends sa réaction, et s'il réagit pas comme tu le souhaites tu lui enverras le mindfuck.
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Cookies ♥ Le premier qui touche à mes cookies, il finit à l'hosto <.<

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Signa_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haine E. Sutliff
Spéciaux
Spéciaux
Haine E. Sutliff

Messages : 105
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Caché dans un placard hinhinhin !

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptyVen 3 Jan - 16:45


On va utiliser les grands moyens...



Ow. Owowowow. On se calme. POURQUOI ELLE SE REMET A PLEURER TIN D'COUWYE? J'AI RIEN FAIS CETTE FOIS LA NAN?
Si, un peu. Tu l'a repoussé crétin!
Oui mais j'étais pas prêt!
Oui mais tu l'a encore fait pleurer!
Oui mais c'était pas voulu!
OUI MAIS LE FAIT EST LA.
MAIS TAGGLE OUAIS.
MAIS VAZY MAIS TAGGLE TOI MÊME
!

...

Pendant que Haine était en plein combat intérieur -à proprement parler, vu que là ça touchait à la schizophrénie- la pauvre Melody était encore en larmes. Tout de suite, malgré cette baston qui se tramait dans sa tête, Haine s'en voulu énormément. C'était Melody quoi! Il ne devait pas la faire pleurer! Jamais! Il était totalement perdu. Ça ne lui arrivait pas souvent, ou alors il ne le montrait pas. Seul ce rictus mystérieux revenait. Mais jamais il ne montrait qu'il était paumé. Là, comme un con, devant une adolescente en larme à cause de lui.

PRENDS LA DANS TES BRAS WESH!
(notons que la double personnalité de Haine est une gangsta)
MAIS OH TU TE CALME PERVERS.
C'EST TOI LE PERVERS!
C'EST PAS MOI, MOI JE SAIS PAS QUOI FAIRE.
MAIS LE CÂLIN BORDELDEFLSHFLSLQJLDH!


Le brun fixa un instant les joues rougies de la Rosée. Elles étaient gonflées dans une moue boudeuse. Ce qui gâchait un peu cette expression impassible étaient les lourdes perles d'eau qui dévalaient encore son visage enfantin à une vitesse phénoménale. Encore et encore, comme si la crise de larme d'il y a quelques minutes n'avaient jamais épuisé le stock. Les pleurs de la jeune fille étaient infinis. Mais pas quand on faisait un geste pour les arrêter. Un geste que seul Haine pouvait faire à ce moment là. Et un geste qu'il mourrait d'envie de faire, que sa seconde personnalité apparue juste pour l'occasion mourrait d'envie de faire aussi. La seule contre était la troisième personne qui avait tapé l'incruste dans sa tête pour lui gueuler "OHHHHHHH EEEEEEEEEH NOOOOPENOPENOPE C'EST INTERDIT CA MONSIEUR." Et du coup il ne savait plus qui écouter. Il prit une décision en un éclair. Deux contre un. C'était les POUR qui remportaient la manche.

Haine prit Melody dans ses bras.
Haine embrassa Melody.

Le brun s'était avancé vers la petite encore en colère et en pleurs, il avait chassé les deux voix de sa tête, s'était baissé, avait enroulé ses bras autour du petit corps de la Rosée et, dans un seul geste, avait posé ses lèvres sur leurs jumelles. Bon, si il finissait en prison ça serait purement et simplement sa faute. Mais il ne s'était pas décollé, il ne pouvait pas. Il ne voulait pas. Il attendait de voir la réaction de son élève. La troisième voix avait gueulé très fort dans son oreille un "TON ELEEEEEEEEEEVE BORDEL!" mais ça ne l'avait pas fait réagir, au contraire. Il était tout bêtement un hors là loi. Si jamais on reconnaissait le professeur Sutliff là, il allait avoir de sérieux problèmes.
Mais...

ON S'EN BAT LES STEAK HEIN?
VAZY MAIS C'EST INTERDIT OH. LÂCHES LA. LÂAAAAAAACHE!
Ouais on s'en contre-bat les steak même.


Les voix avaient réussi à en placer une. Et pour une fois il était d'accord avec le pervers.

Code © Mina Ozara • Merci à toi ♥

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Tumblr_m9z1g2ffdj1rtl9dyo4_500
« R.I.P. Ou l'histoire de ma vie »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody A. Cambell
Psychiques
Psychiques
Mélody A. Cambell

Messages : 42
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton c... château (de sable)

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptyDim 12 Jan - 20:53



Pourquoi moi ?

« Pas de problème visible, niveau gêne. »
Haine E. Sutliff & Mélody A. Cambell

Tu fixes le ténébreux à travers tes larmes, ce qui n'est pas du tout pratique parce qu'elles floutent ton champ de vision, donc le visage de Haine, qui se retrouve déformé en un truc informe, donc tu maudis ces larmes parce qu'elles te pourrissent la vue. 

Diverses émotions se succèdent sur le visage de ton interlocuteur, comme si il menait un combat intérieur. Ce qui était probablement le cas, car tu venais de l'embrasser et que t'étais encore entrain de pleurer avec une tête kawaii.
Son visage change et prend une expression déterminée. Ses bras t'enserrent ce qui te fait littéralement disjoncté, parce que fuck quoi, IL T'AS PRIS DANS SES BRAS.

Analysons la situation, Haine Edward Sutliff, ton professeur de pouvoir, est entrain de sécher avec toi, ce qui n'est absolument pas commun. Parce qu'un prof qui surprend un élève entrain de faire l'école buissonnière a plus tendance à faire la leçon à cet élève au lieu de l'accompagner. Ensuite, le Ténébreux est entrain de te serrer dans ses bras, ce qui est proscris par la loi.

L'homme qui fait battre ton coeur se penche vers toi, et approche ses lèvres des tiennes. Tu entrouvre légèrement la bouche pour reprendre le souffle qui commence à te manquer. Tu fermes les yeux, priant pour que ce ne soit pas un rêve. NE PAS TE PINCER, CE SERAIT DÉPLACER. Les lèvres du hors-la-loi se pose sur les tiennes. 

Wait.

Il t'embrasse, là ! Genre ses lèvres contre les tiennes, genre volontairement, genre c'est lui qui a pris l'initiative. La surprise te saisit, tu ouvres les yeux subitement. Lui a les yeux fermés, ses longs cils bruns reposant sur ses joues. Tu refermes petit à petit les paupières couvrant tes iris océan et tu lui rends son baiser. 

Lorsque l'air commence à te manquer, parce que ton cerveau est légèrement en surchauffe et qu'il ne peut pas gérer deux choses à la fois dans ces moments-là. Tu romps le contact à regret, un sourire illuminant ton visage.

Pendant ce temps-là, dans la tête de l'auteur :


- Sachez, Madame que ce que Haine est entrain de faire est complètement illégal et passible d'emprisonnement.
- Et alors ? C'est lui qui a choisi de le faire, puis c'est pas des lutins roses qui vont me rappeler ce que mon personnage doit faire ou non.
- Mais, enfin si le directeur débarque, et qu'il les reconnait tout les deux, ils sont en mau...
- I DON'T CAAAAAAARE !!!!


Tu plonges tes grands yeux bleus dans ceux, rouges de la personne en face de toi. Un sourire à fossettes toujours accroché à ton visage. Puis une question te traverse l'esprit ainsi qu'un mindfuck. NOPE. NOPE, TU NE LUI LANCES PAS CE SERAIT MAL PLACE. Tu te sers contre lui et pose ta tête contre sa poitrine respirant son odeur si enivrante. Notons qu'il y a un cheveux rouge sur sa chemise, tu sais désormais où il a passé la nuit. 

Tu ne t'attardes pas sur cette pensée, tu blottis encore plus contre lui. Écrasant ta poitrine, tu ignores la douleur que cela provoque. Bref, tu profites du moment présent. Priant pour que rien ne viennes briser ce moment de quiétude et de bonheur. 
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Cookies ♥ Le premier qui touche à mes cookies, il finit à l'hosto <.<

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Signa_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haine E. Sutliff
Spéciaux
Spéciaux
Haine E. Sutliff

Messages : 105
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Caché dans un placard hinhinhin !

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptyMar 14 Jan - 16:30


HELP HELP HELP °^°



Après ce dooouw baisé, la jeune fille se recula, presque à contrecœur (faudrait pas qu'elle décède hein...) Elle a un peu moins de souffle que le brun... Surement... Mais Haine s'attendait peut être à ce qu'elle le lâche, qu'elle s'éloigne un peu plus, et peut être même qu'elle se barre en courant... Il aurait peut être préféré. Enfin non mais il aurait surtout aimé éviter ce moment là... Celui où le jeune homme serrait dans ses bras la petite, son menton pointu posé sur le haut du crâne rosé, un rictus énigmatique sur le visage.

Énigmatique?

Oui, on ne savait pas bien ce qu'il lui passait dans la tête à ce moment là... Lui même ne savait pas s'il devait dégager ou rester. Ce qu'il ressentais lui faisait un peu beaucoup peur, la voix perverse de sa tête reprenait lentement le dessus sur toutes ses autres émotions, et ça c'était loin d'être bon et rassurant. Heureusement que la jeune fille avait le visage fourré dans ses bras... Elle aurait peu être pris peur en voyant les yeux du ténébreux se plisser sournoisement...
NOPE NOPE NOPE NOPE. ON NE BOUGE PLUS. PLUS UN GESTE. TES MAINS NE DOIVENT PAS BOUGER DU DOS DE LA FILLE. NOPE.
Dans un effort sur(sur)humain et se mordant la lèvre pour ne pas céder, Haine ne bougea pas. Il rendit juste son étreinte à Melody. Mais il avait toujours peur que l'autre dégueulasse dans sa tête prenne les commandes d'un moment à l'autre.
Ce serait trop con. Imaginez, là, Melody, sourire au lèvre, qui se fait sauvagement prendre contre un mur. C'EST PAS BON C'EST PAS BON.

OH J'SUIS PAS COMME CA MOI. PAS AUTANT. J'VEUX JUSTE LUI TOUCHER LES BOOBZ.
TAGGLE. RETOURNE DORMIR DANS UN COIN JE TE PRIE.
MAYDAY MAYDAY HAINE, DÉTOURNEMENT DE MINEURE!
OH TOI AUSSI VAS TE COUCHER.
SI ON TE TROUVE T'ES MOOOOOOREUUH.
Ouep. Mais ça serait pire si elle était à poil.
SHUT UP YOU ALL.
D’où il me crie dessus?!
HAINE LÂCHE LAAAAAAAAAAAAAA!


Haine aurait du écouter la voix angelique de son fort intérieur... Parce que s'il hésitait à se barrer ou à rester dans les bras de Melody quelques instants plus tôt, là, la question n'avait même plus lieu de se poser.

« CAMBEEEEEEEEEEEEEEEEELL JE VOUS RETROUVE SALAUPIAUDE! DÉSOLE JEUNOT MAIS TA MELODY VA RATER VOS PROCHAINS RENDEZ-VOUS: ELLE SERA EN HEURE DE RETENUE POUR LES TROIS MOIS A VENI-
...
...
SUTLIFF?! JE VOUS CROYAIS MORT! VOUS VOUS FOUTEZ DE MOI?»

...
Je ferais mieux de courir très très vite là...
Dans un même mouvement, le-dit Sutliff déposa un rapide baiser sur les lèvres de son élève et lui murmura un "Seeya Miss Cambell! J'vous ferais sortir de colle!" au creux de l'oreille, avant de détaller à toutes jambes dans la direction opposée à son supérieur. En vrai à ce moment, s'il avait prit Melody par la main pour dégager, elle aurait été renvoyée. Et lui aussi vu que le directeur ne se ferait pas avoir deux fois de suite. Donc, comme il avait sa petite idée sur la question "Comment faire s’échapper la prisonnière Melody de la permanence de Darren", il la laissa aux pattes du directeur. Il s'en voulait un peu... Elle allait se prendre un bon savon. Elle se remettrait sans doute à pleurer...
Le jeune homme chassa cette idée de sa tête, mais ne put s'empêcher de se retourner quelques secondes pour vérifier si tout allait bien. Erreur. Mais ce simple mouvement lui fit oublier une chose: la ruelle ne s'étendait pas indéfiniment. Et il se s'attendait pas à tomber dans les escaliers la tête la première après un joli vol plané, digne de celui que la Rosée avait fait pour lui tomber dessus.

... Bon.

Il aurait pu survivre encore un peu pour la journée là! En même temps le directeur pourrait plus dire qu'il avait menti sur toute la ligne... Il était bien décédé avant d'aller à l'Académie... Et dire que là c'était une mort stupide... Il avait failli se briser la nuque quand même! FUCKIN' ESCALIERS! Là il avait juste fait une crise cardiaque dut à la surprise de ne plus trouver de dur sous ses pieds... Pauvre Haine, cardiaque: on aura tout vu. Le brun se mit à voir trouble et sa respiration se fit plus forte et plus chaotique... Il espérait que Melody ne se trouve pas trop loin, elle pourrait encore l'entendre un peu...

« J'ai passé une super journée Melo.d..y! »

Sentant peu à peu la vie le quitter, il cligna un peu des paupières tentant de combattre le flou qui s'emparait de ses pupilles et la dernière chose qu'il vit fut les cheveux roses de la jeune fille qui accourait.
Sa mort avait du être spectaculaire. Un Haine, courant, et trébuchant comme un con, se lattant la tronche au bas des escaliers. Magistral. Comme d'habitude.
Il souriait. Il n'avait plus la force de rire. Rien a foutre, j'le ferais demain.

Spoiler:
 

Code © Mina Ozara • Merci à toi ♥

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Tumblr_m9z1g2ffdj1rtl9dyo4_500
« R.I.P. Ou l'histoire de ma vie »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody A. Cambell
Psychiques
Psychiques
Mélody A. Cambell

Messages : 42
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton c... château (de sable)

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ EmptySam 18 Jan - 17:15



ERROR 404

« Adieu 8D. »
Haine E. Sutliff & Mélody A. Cambell

Tu entends une douce voix qui as déjà suffisamment retenti dans tes tympans pour toi. « Non, pitié, noooooooon, pourquoi vous sirgissez toujours quand je fais quelque chose d'illégal, Monsieur le Directeur ? » Voilà ce que tu penses très très fort, parce que le proviseur de l'Académie commence légèrement à te taper sur les nerfs, l'autre gros sac à surgir au mauvais moment. 

Haine se tend comme un arc, il dépose un léger baiser sur tes lèvres; Mauvaise idée, d'autant plus devant l'autre chieur, mais bon comme il vous a un peu surpris entrain de vous faire des m'amours alors on est plus à ça près. Note pour plus tard : Trouver tout les moyens possible pour échapper aux heures de colles prévues.
Le  brun se barre en courant, tu choisis de rester sur place histoire de retenir le pignouf qui a gâché ton moment de bonheur. Bon bah l'idée de le retenir est complètement débile puisqu'il t'empoignes par le bras et se lance à la poursuite de Haine, qui court vachement vite devant vous.

Ce dernier, s'emmêle les jambes, pile devant un escalier. Tu t'arraches de la poigne de ton geôlier et te précipite vers le Kenny, qui est encore en vie après sa chute et qui meurt d'une crise cardiaque, juste avant de rendre son dernier souffle de la journée il murmure quelques chose d'inaudible pour toi.
La personne que tu as abandonné peu avant arrive derrière toi à bout de souffle, et te traîne de force jusqu'à l'Académie, te bassinant sur le fait que tu allais devoir copier 200 000 fois Je ne fricotes pas avec mon professeur, je n'use pas de mon pouvoir à tort et je ne sèche pas les cours. 


Mais bon, cette journée resteras comme l'une des meilleures de ta vie.
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

•.,.•°*°•.,.•°*°•.,.•

Cookies ♥ Le premier qui touche à mes cookies, il finit à l'hosto <.<

Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Signa_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty
MessageSujet: Re: Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪   Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪ Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne vois qu'une solution. COURIIIIIIIIIIIIR! || Haine ♪
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (...) Vois-tu je sais que tu m'attends. [Hazel]
» runne : Idéo, tu vois c kom'ça k'fo fr ! (2070 - Seattle)
» Je vois des morts partout [LEXA]
» Tutelle ou tuteur international ?
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Submarine Dawn :: Archives~ :: Error 403 :: ARCHIVES RPS-
Sauter vers: